GALERIE JOHANN NALDI

ACHAT - VENTE - COURTAGE

 
 
French (Fr)
Johann Naldi

Installée à Paris, en plein coeur de la Nouvelle Athènes et à deux pas du

musée de la Vie Romantique,


la Galerie d'art Johann Naldi vous invite à venir découvrir sa sélection d'oeuvres,


principalement axée sur le 19ème siècle français.


TABLEAUX, DESSINS & SCULPTURES


Johann Naldi, membre de la Chambre Syndicale de l'Estampe, du dessin et du tableau, met également à votre disposition son savoir-faire pour vous conseiller dans vos achats et vos recherches d'attribution.

.

Consulter le catalogue pdf de notre nouvelle exposition

 

**********************

 

 

Théodore Géricault

Lettres et documents contemporains

Edition établie et présentée par Bruno Chenique Editions Cohen & Cohen, Paris

Date de remise du manuscrit : fin 2018

Date de sortie prévisionnelle : 2019

 

Fruit d’une trentaine d’années de recherches patiemment menées par Bruno Chenique, la publication de la Correspondance de Théodore Géricault, peintre phare du romantisme français, s’annonce aujourd’hui comme une impérieuse nécessité. Cette Correspondance de l’auteur du Radeau de la Méduse, enrichie d’un considérable appareil critique établie par Bruno Chenique, mettra en lumière de nombreux aspects de la personnalité de l’artiste, ouvrant ainsi de nouveaux champs de réflexion sur ses méthodes picturales et ses regards sur le monde. Longtemps cantonné au rôle de peintre fougueux et irréfléchi, incapable de réflexion car noyé par ses impulsions, un nouveau visage s’y fait jour : celui d’un créateur méthodique à l’intelligence rare, doué d’une psychologie fine et d’un talent d’écriture que les plus prestigieux auteurs du 18ème siècle n’auraient certainement pas renié.

Afin de mener à bien cet important projet de publication, qui constituera à la fois un outil de recherche fondamental pour le chercheur et une bible pour l’amateur intéressé par la période géricaldienne, j’ai proposé à Bruno Chenique d’organiser une souscription en sa faveur à hauteur de 15 000 euros. Cette dernière lui permettra de se consacrer pleinement à la finalisation de ses travaux qui, rappelons-le, s’inscrivent à la suite de près d’une centaine de publications relatives à Théodore Géricault et, plus généralement, à l’histoire de l’art.

C’est donc vers vous que je me tourne, chers amis de la cause géricaldienne, afin de réunir les fonds nécessaires à cette publication qui, assurée par la prestigieuse maison d’édition Cohen & Cohen, bénéficiera d’une très large diffusion. Dans cette attente, permettez-moi de vous remercier pour votre aimable soutien.

Johann Naldi

******************************

Voilà plus de trente ans que les problématiques des correspondances d’artistes m’intéressent et celle de Géricault au plus haut point. Des amis, des collègues, depuis dix ans bientôt, sachant que je prépare cette édition critique, me demandent régulièrement : « Alors, c’est pour bientôt !? ». Réponse : « Oui ! Non, pas encore ! Oui, mais…j’ai besoin de TEMPS… (bref silence). En fait j’ai bien avancé, mais il me manque six à neuf mois, à temps plein, pour finir la longue introduction et les notices biographiques de l’ensemble des noms propres mentionnés ».

Pris pas mes divers projets de catalogues raisonnés, je n’arrive pas à dégager ce temps nécessaire, ce temps si précieux. Un beau jour, Johann Naldi, passionné par Géricault et très bon connaisseur (mais pas seulement), me proposa de lancer une souscription pour m’aider à financer ce temps.

Je fus vraiment touché, dois-je l’avouer, par cette généreuse idée, par ce soutien inattendu, tant il est peu courant, en France, de venir en aide aux historiens de l’art indépendants (qui, n’est-ce pas, devraient rentrer au CNRS ou à l’Université pour faire ce genre de travaux érudits…). Je lui donnais dès lors à lire, en exclusivité, le fruit de ces trente années de recherche. Il fut, je crois, à son tour convaincu que l’image de Géricault, après cette publication, en sortirait totalement métamorphosée. Il y aurait un avant et un après, comme ce fut le cas pour la correspondance de Courbet, il y a vingt ans déjà.

Je laisse donc à Johann Naldi le soin de vous expliquer comment il entend mener à bien sa souscription. Je lui renouvelle bien évidemment l’expression de ma plus vive gratitude, comme à vous toutes et à vous tous, chers et généreux mécènes géricaldiens.

Bruno Chenique

Docteur en Histoire de l’art

Ancien pensionnaire à la Villa Médicis (Rome) et au Getty Center (Los Angeles)

----------------------------------------------------------------------------------

Comment souscrire ?

Par chèque libellé à l'ordre de Monsieur Bruno Chenique ou par virement bancaire (coordonnées bancaires sur demande).

Adresse de l'envoi : Galerie Johann Naldi - 22 rue Chaptal Paris 9ème









 

 

 

 



 

 
 
 
 

-

-

Nous avons 13 invités en ligne