GALERIE JOHANN NALDI

ACHAT - VENTE - COURTAGE

 
 
French (Fr)

Alphonse Camille Terroir

(1875-1955)

Sculpture : plâtre patiné façon terre cuite

"Seul dans la vie"

VENDU

 

Dimensions : h 43,5 x  L 49 x l 15 cm

Signé dans la partie droite.

Originaire de Marly, Alphonse Camille Terroir fut l'un des plus brillants et étonnants sculpteurs de sa génération. Il fut l'élève de Louis Ernest Barrias à L'Ecole des Beaux-Arts qu'il intègre en 1893. Lauréat d'un deuxième second Prix de Rome en 1898, il accède à la consécration en 1902 avec un Premier Grand Prix de Rome (Ulysse naufragé, jette au loin dans la mer l'écharpe de la déesse, sculpture aujourd'hui conservée à l'Ecole des Beaux-Arts de Paris).

Notre sculpture en plâtre, originale et inédite, est une étude que Terroir réalise vers 1901 / 1902 en vue du fameux Prix Chenavard, concours auquel on est présenté par son professeur et pour lequel on réalise une œuvre dont le sujet est libre. Le candidat travaille, en liaison avec son professeur, en dehors de l'Ecole et reçoit régulièrement de quoi subvenir aux frais d'exécution et de moulage de l'œuvre. Celle-ci reste la propriété de l'élève. Terroir choisit comme sujet Vision d'avenir. Au final, le 12 avril 1902, le titre est devenu Seul dans la vie. L'artiste remporte le Premier Prix Chenavard avec un haut-relief en plâtre tiré de notre esquisse. Toujours en 1902, Terroir expose son œuvre au Salon des artistes français et remporte une médaille de deuxième classe.

Installé à la Villa Médicis, il se soucie d'y faire transporter son modèle en plâtre pour le traduire en marbre. Il y travaille durant l'année 1905 et le fait revenir en France avec son envoi de quatrième année. Présenté au Salon, le groupe en marbre de Seul dans la vie attire, selon le critique Emile Langlade, l'attention du Banquier Edouard Pasteur qui en fait l'acquisition. Alphonse Camille Terroir s'éteint à Paris en 1955 à l'âge de 79 ans, après une vie riche en créations et commandes officielles. De nos jours, plusieurs musées et institutions conservent ses œuvres, dont le Panthéon et le musée des Beaux-Arts de Valenciennes.

Nous remercions Monsieur Jean-Claude Poinsignon, docteur en histoire de l'art et spécialiste de l'artiste, d'avoir confirmé l'authenticité de cette œuvre, et pour son aide dans la rédaction de cette notice.

Bibliographie : Jean-Claude Poinsignon, Avec le limon de la terre : Vie et Œuvre du statuaire Alphonse Terroir, Marly 2005.

Alphonse Terroir à la Villa Médicis

 




 
 
 
 

-

-

Nous avons 11 invités en ligne