GALERIE JOHANN NALDI

ACHAT - VENTE - COURTAGE

 
 
French (Fr)

Evariste Vital Luminais

(1822-1896)

Tableau : huile sur papier marouflé sur panneau

"Moine fuyant"

VENDU

 

 

 

Dimensions : 22 x 15,5 cm

Signé en bas à droite.

Tampon du marchand de fournitures pour artistes PIGNEL DUPONT 17 rue Lepic / Paris au revers du panneau (attesté à cette adresse de 1885 à 1895). Ancienne étiquette manuscrite collée sur le panneau.

Natif de Nantes, Evariste Vital Luminais étudie à Paris sous la direction d'Auguste Debay et Léon Coignet. Mais c'est sa rencontre avec le peintre Constant Troyon, son véritable maître, qu'il acquière une solide technique. Dans les années 1860, il s'installe dans la Brenne, région humide du Berry où naissent tant de légendes. A l'occasion de l'Exposition Universelle de 1855, Maxime Du Camp avait prophétisé : "M. Luminais a tout ce qu'il faut pour devenir un grand peintre et il le deviendra le jour où il aura une idée précise au service de laquelle il pourra mettre son talent". Luminais finira par trouver sa voie : il sera le peintre des Gaules.

Notre tableau, savamment exécuté à l'huile sur papier dans la dernière partie de sa vie (si l'on rapporte cette fourchette de datation aux dates d'activités du marchand de matériel Pignel Dupont, et à la condition expresse qu'il s'agisse d'un marouflage d'origine - ce qui est notre sentiment), illustre probablement une scène de l'histoire ancienne ou de la littérature restant à être déterminée. Un moine (ou peut-être un laïc déguisé en moine) semble quitter précipitamment une pièce dans laquelle il pourrait avoir assisté à une séquence interdite, ou une scène d'assassinat dans laquelle il aurait pris part.




 
 
 
 

-

-

Nous avons 3 invités en ligne