GALERIE JOHANN NALDI

ACHAT - VENTE - COURTAGE

 
 
French (Fr)

Alfred RETH

(1884-1966)

Dessin au crayon, encre, aquarelle et gouache, collage vers 1908

« Léda et le cygne »

 

 

 

Signé et daté 1915 en bas à droite;

Contresigné Reth en bas à gauche.

Considéré comme l’un des principaux représentants de l’Avant-garde hongroise, Alfred Reth s’installe à Paris en 1905. Après avoir œuvré dans l’atelier du peintre académique Jacques-Emile Blanche, il se rapproche du mouvement cubiste dès 1907. Il expose au Salon des Indépendants avec Matisse et Rouault, puis en 1911 aux côtés de son ami Georges Braque, Fernand Léger et André Lhote. Toujours et fortement rattaché à ses racines hongroises, ses œuvres sont présentées en 1913 à Budapest lors d’une exposition cubiste. Après avoir été interné durant le premier conflit mondial il se lance, toujours en pionnier, dans l’abstraction, devenant en 1931 membre du groupe Abstraction-création : art non figuratif aux côtés d’Arp, Herbin, Valmier et Kupka.

Dans notre dessin inédit, exécuté vers 1908, Reth s’empare de l’un des sujets phares de la mythologie grecque : Zeus, envieux de séduire Léda, prend la forme d’un cygne pour satisfaire à ses désirs. De cette union naîtrons Hélène et Pollux, ainsi que Clytemnestre et Castor. L’artiste, familier de l’exercice du collage depuis 1906, s’inspire à l’évidence du tableau éponyme de Rubens, conservé au musée des Beaux-arts de Houston, duquel il tire quasi textuellement la position des deux amants.

Nous remercions Madame Aline Boutin, de l’Association Alfred Reth, d’avoir confirmé l’authenticité de notre dessin.

Dimensions: 20,5 x 18 cm


 
 
 
 

-

-

Nous avons 39 invités en ligne